• EL-KANTARA



     



    EL-KANTARA, ville touristique algérienne

          EL-KANTARA, paisible localité, bâtie au pied d'une imposante muraille ; elle offre au visiteur une gamme exceptionnelle d'attraits dans un magnifique cadre naturel. Depuis toujours, cet éden a charmé les voyageurs, les écrivains et les peintres. Lors de son passage par El-Kantara en 1853, Eugène FROMENTIN a écrit: « EL-KANTARA le pont garde le défilé et pour ainsi dire l'unique porte par où l'on puisse, du Tell, pénétrer dans le Sahara. Ce passage est une déchirure étroite, qu'on dirait faite de main d'homme, dans une énorme muraille de rochers de trois ou quatre cents d'élévation. Le pont, de construction romaine, est jeté en travers de la coupure. Le pont franchi, et après avoir fait cent pas dans le défilé, vous tombez, par une pente rapide, sur un charmant village, arrosé par un profond cours d'eau et perdu dans une forêt de plusieurs milliers de palmiers. Vous êtes dans le Sahara. Au delà s'élève une double rangée de collines dorées, derniers mouvements du sol, qui, douze lieues plus loin, vont expirer dans la plaine immense et plate du petit désert d'Angad, premier essai du grand désert. Grâce à cette situation particulière, EL-KANTARA, qui est, sur cette ligne, le premier des villages sahariens, se trouve avoir ce rare privilège d'être un peu protégé  par sa forêt contre les vents du désert, et de l'être tout à fait contre ceux du nord par le haut rempart de rochers auquel il est adossé.
    Aussi, est-ce une croyance établie chez les Arabes que la montagne arrête à son sommet tous les nuages du Tell, que la pluie vient y mourir, et que l'hiver ne dépasse pas ce pont merveilleux, qui sépare ainsi deux saisons, l'hiver et l'été, deux pays, le Tell et le Sahara, et ils en donnent pour preuve que, d'un côté la montagne est noire et couleur de pluie, et de l'autre, rose et couleur de beau temps. »
    Le célèbre André GIDE a aussi été émerveillé par cette magnifique oasis en 1897 et il a écrit : « A EL-KANTARA, où je m'attarderais deux jours, le printemps naissait sous les palmes, les abricotiers étaient en fleurs, bourdonnant d'abeilles ; les eaux abreuvaient les champs d'orge ; et rien ne se pouvait imaginer de plus clair que ces floraisons blanches abritées par les hauts palmiers, dans leur ombre abritant, ombrageant à leur tour les céréales. Nous passâmes dans cet éden deux jours paradisiaques, dont le souvenir n'a rien que de souriant et de pur. »  
        
         EL-KANTARA se situe au nord de la ville de Biskra, à 400Km de la capitale Alger. Son climat est chaud et sec en été mais très froid en hiver. Sa superficie s'étend sur 238.98 km². Elle est limitée au nord par Maâfa, Aïn Touta, Tilatou et Segana, au sud par Outaya, à l'ouest par Bitam et à l'est par Aïn Zaâtout. Elle constitue un trait d'union entre le Tell et le Sahara d'où son appellation arabe « EL-KANTARA » qui signifie « Le pont ». Sa population s'élève à plus de 10.000 habitants.
     Historiques :
          EL-KANTARA n'est pas réputée seulement par ses paysages mais aussi par son histoire qui est un mélange de plusieurs civilisations : berbères, romaines et arabo-musulmanes.
         A l'époque romaine, elle était un centre urbain connu sous le nom de CALCEUS HERCULIS. Les historiens affirment que c'étaient les Romains qui avaient ouvert un passage à travers les montagnes et avaient bâti le fameux pont pour faciliter les déplacements des personnes et des marchandises. En 1862, sous le règne de Napoléon III, le pont sera complètement remanié et dénaturé par le génie militaire français.
         Des études ont démontré que les habitants d'EL-KANTARA sont d'origine berbère car de nombreuses appellations qui s'y trouvent le confirment. Par exemple : « Oued Aghroum » qui veut dire « La rivière de la galette » qui symbolise  que l'oued est une source de subsistance et de vie.
          Quant aux Arabes, ils se sont implantés dans cette région sous forme de tribus au 7ème siècle à l'époque des conquêtes islamiques sous le commandement du glorieux conquérant  Tarek Ben Ziyad. En  1048, le nombre d'Arabe  s'est accru après l'invasion des tribus des Béni Hillal et des Béni Soleïm qui venaient de la Haute- Egypte et se dirigeaient vers la Kalaa  des Beni Hamad pendant l'ère des Fatimides.
              

    Les légendes des gorges

        
         Nombreuses sont les légendes qui racontent les raisons de la présence de l'étroite déchirure au milieu de la gigantesque muraille de rochers ( Les gorges ). D'après une légende romaine, cette brèche était l'œuvre d'un coup de talon ( CALCEUS ) d' Hercule ( HERCULIS ).
         Une autre légende mais cette fois arabe qui dit que c'était l'épée ( Dhou El Fikar ) ALI Ibnou Abi Taleb (QDSSL) qui a tranché la montagne en deux..
     

    EL-KANTARA, ville touristique

          EL-KANTARA, est un site national classé. Elle offre plusieurs atouts touristiques. En effet, en s'y rendant,  les touristes découvrent les imposantes montagnes qui dominent de très haut le paysage et avec ses éblouissantes gorges qui annoncent de loin la féerie de cette ville. En franchissant ces spectaculaires falaises, ils restent ébahis devant la vaste palmeraie qui constitue un magnifique tapis vert parant tout le panorama. Au milieu de cet admirable tableau naturel coule en silence et en toute douceur une rivière au bas des montagnes et à travers la palmeraie. En plus des paysages, les touristes peuvent visiter le musée Lapidaire – constitué par M. Gaston de Vulpillières - qui abrite modestement de multiples témoignages de la présence romaine à EL-KANTARA. Ils peuvent aussi prendre des photos sur l'inoubliable pont romain où le grand Napoléon III avait gravé son visage et son nom comme preuve de son passage par cet endroit. Les touristes peuvent jeter un coup d'œil sur les différents quartiers de ce village et en particulier le village rouge : Dechra. Ils peuvent arpenter ses étroites ruelles qui serpentent à travers d'anciennes bâtisses en toubes. Elles semblent  se dresser avec peine comme pour témoigner d'une époque lointaine. Sans oublier de faire des randonnées à Eskhoun « ad duo flumina » et apprécier les ruines qui s'y trouvent.
         EL-KANTARA est unique dans son genre. Elle ne laisse jamais le touriste indifférent à ses charmes. Elle l'envoûte, l'ensorcelle et le fascine si bien qu'il la quitte avec un profond regret qui s'intensifie au fur et à mesure qu'il s'éloigne d'elle. Toutefois, les plus beaux souvenirs sculptés dans le plus profond de sa mémoire attisent sa nostalgie et la métamorphose en grande satisfaction. 
     


  • Commentaires

    1
    Mardi 22 Août 2006 à 10:36
    Mon pays
    Votre souvenir demeurera. Partout où votre pied passera. Sur le mont et sur la rivière. Sur la terre, sur l'herbe ou la pierre. Mais la vraie et la plus grande place. Où restera gravée votre trace. Sera dans les coeurs de ces amis. Que vous avez si vite conquis -Boubakeur Cherhabil- Extrait de "Passage" le 4 avril 1964. Merci (Mounir)...
    2
    abdelghafour mohamed
    Vendredi 2 Novembre 2007 à 22:16
    une merveille
    bonjour, je m'appel abdelghafour mohamed amine , c a traver des sites comme celui la que je decouvre mon paye , eh oui mon paye car je suis originaire de cette ville , nee a alger comme presque tt le membre de ma famille ,sans oublier que tt mes racines sont de cette ville EL KANTARA , j'ai jamais eu l'occasion de la visiter malheuresement,plutard inchallah ,a ce moment je suis a londres , c le ghorba, je soufre comme tt le monde, et au meme temp ya pas de choix , dommage pour un paye comme le notre qui possede 75'/. a l'etranger , et qui a jamais essayer de profiter de cette richesse , a cause de ces gens qui gouvernent le paye ???jusqu'a quand ???c'est la question qui est poseè par chaque jeune algerien soit naturaliser d'une autre nationalitè, ou un refugè, ou carement par un HARAGA, qui prefere ce statut q'un libre algerien fiere de lui et chez lui.....salam alikoum mes freres , vive l'lagerie mais pas celle de bouteflika and co,allah yessmahlhoum inchaa allah
    3
    Mercredi 7 Novembre 2007 à 23:33
    le lieu
    slt jai visiter sa en été 2007 c'etait trop boo a voir moi je suis de zeralda alger centre et aussi sur mon skyblog ya de tres bo lieu d'alger centre mais jej vous conseille de visiter al kantra moi j'ai vraiment aimer
    4
    Mercredi 7 Novembre 2007 à 23:34
    le lieu
    slt jai visiter sa en été 2007 c\'etait trop boo a voir moi je suis de zeralda alger centre et aussi sur mon skyblog ya de tres bo lieu d\'alger centre mais jej vous conseille de visiter al kantra moi j\'ai vraiment aimer
    5
    Lundi 7 Avril 2008 à 18:36
    PUNKA$$HO*S governin the country
    ...slt, je suis un habitant d'El-kantara. Malheureusement elle n'est plus la belle ville touristique comme avant...a cause de la gangrène qui règne sur ce pays ...c devenu de la TRASH PURE TRASH nothing else!!!...UN pays qui doit être normalement parmi l'élite internationale, unfortunatly dirigé par des bons à rien!!!
    6
    tami
    Jeudi 2 Octobre 2008 à 02:39
    commentaire
    c'est trop jolie,j'aime beaucoup ma région el-kantara.elle magnifique je l'adore parce que mon origine est de cette belle place touristique.vraiment ça me fait pleasir de touver ça.ya3tik saha.
    7
    Dimanche 7 Décembre 2008 à 08:35
    bonne fete de l aiid adhha
    assalamou alaykoum 3ide moubarek wa koul 3ame waantoum bi khair saha azoo j ai plus 1000 photos d' el kantara _un DVD _ de 4.5 GO..............................A+
    8
    BLASCO
    Mardi 30 Décembre 2008 à 09:54
    Peinture El Kantara
    Je suis vendeur d'untableau représentnt les gorges d'El Kantara.le village rouge. Pastel sur toile. par Guillaume ALAUX(1856/1912) 3000 Euros
    9
    BLASCO
    Mardi 30 Décembre 2008 à 09:55
    Peinture El Kantara
    Je suis vendeur d\'untableau représentnt les gorges d\'El Kantara.le village rouge. Pastel sur toile. par Guillaume ALAUX(1856/1912) 3000 Euros
    10
    BLASCO
    Mardi 30 Décembre 2008 à 09:56
    Peinture El Kantara
    Je suis vendeur d\\\'untableau représentnt les gorges d\\\'El Kantara.le village rouge. Pastel sur toile. par Guillaume ALAUX(1856/1912) 3000 Euros
    11
    CHELLI Noureddine
    Mardi 20 Janvier 2009 à 07:34
    Félicitations
    Je viens de découvrir votre site. Les poèmes sont merveilleux.Les sujets sont intéressants. Bonne continuation et bon courage. CHELLI Noureddine
    12
    ariane
    Lundi 8 Juin 2009 à 23:36
    souvenirs souvenirs
    j'avais 9 ans mon cher defunt pere etait enseignant a el kantara mr.ARIANE Belkacem il est decede le 21/12/2009 a constantine il aimait bcq el kantara et son ami Cherhabil Boubaker qui lui faisait visiter ses jardins pleins de grenades je suis sa fille rachida qui etait tjrs suspendu a son bras .
    13
    Khelifa
    Dimanche 26 Juillet 2009 à 09:20
    Pays Bien aimé
    Bravo pour ce site qui me rappelle mon enfance dorée. Que de fois nous avions traversé ces gorges magnifiques pour nous rendre chez nous à Biskra à l'occasion des fetes dans les années 60 et 70 Oui, je suis ému de voir ces photos et je prie de Dieu que les habitants d'El Kantara puissent sauvegarder ce lieu magique
    14
    amrane adel
    Mardi 4 Août 2009 à 23:27
    belle histoire
    el kantara , est un village qui trace beaucoup de legende , l'histoire a garder l'histoire du village et des gens du village , el kantara est une origine, une desncedance, que dieu protege le site
    15
    amrane adel
    Mardi 4 Août 2009 à 23:29
    belle histoire
    el kantara , est un village qui trace beaucoup de legende , l\'histoire a garder les faits raconter du village et des gens du village , el kantara est une origine, une descendance, que dieu protege le site a mon grand pere AMRANE ALI BEN BELKHEIR et mon PERE leCOLONEL AMRANE ABDERAHMANE que dieu ait son ame
    16
    RAHMANI CHERIF
    Mercredi 5 Août 2009 à 12:36
    souvenir d' enfance
    A Rachida Ariane souvenir d'ELKANTARA je viens de lire ton commentaire sur ELKANTARA et jais appris le dece de ton pere tous mes condoleances je suis votre voisin a l'epoque j'habite en face de la poste dans la maison de madame villa si tu te souviens je m'appel Cherif je te connais bien ainsi que tes deux frere Amor et Youyou ton pere ma enseigné ma première Annèe scolaire à l ècole du village Blanc a l'èpoque nous descendants ensemble a l'école moi et ton frere youyou je me souviens tjrs je dirais meme que vous habitez enface de l'hotel BERTRAND ça c'est pendans l 'occupation française. Salut a tousse.
    17
    samir abdelmoumene
    Vendredi 21 Août 2009 à 00:13
    el kantara terre de mes ançetres
    el kantara et un bijoux d'une valeurs inéstimables, ceres que le temps la bien changé , depuis cé que ruine maisons du tmps complétements en ruines , des terres complétements abondonnés, milieux peuplés d'inergumaines sans scrupules ...des histoires complétements dérisoires due aux laissés allez inconscients. bref dommage pour mon village de mes ançetres , par respect a mes aieulles grands et arriéres grand parents que je dédi cette pensés du fond du coeurs .
    18
    sorin
    Mercredi 30 Septembre 2009 à 14:22
    quel beau pays
    j'y suis aller il y a maintenant o il y a très longtemps, quand mon beau-père est décedé sa fait 26 ans ou 27 ans tout les ans je demande a mon Mari d'y retourner avec mes deux filles Qui eux réclame car il ne connaisse pas le pays de leur Grand-père ne serais-te pour lui rendre hommage ainsi qu'a leur Grand-mère + de place pour ècrire QUEL BO PAYS ,tout simplement POUR mon beau-père {ABDELkRIM BEY
    19
    zooohir
    Mercredi 21 Octobre 2009 à 23:05
    el kantara
    assalamou alaykoum quelques vedio sur el kantara www.youtube.com/zooohir66 www.dailymotion.com/zooohir66
    20
    chelli sifeddine
    Samedi 24 Octobre 2009 à 23:49
    bon courage
    ...slt, je suis un habitant d'El-kantara. Je viens de découvrir votre site Bonne continuation et bon courage. CHELLI sifeddine
    21
    RIGHI Ahmed
    Mardi 3 Novembre 2009 à 21:37
    il nous faut regarder...
    oui, il nous faut regarder ce qui c'est passé un mois d'octobre 2009.je suis passé avec mon fils âgé de 10 ans,lorsqu'il m 'avait montré des milliers de petits poissons remontant "Oued El Hai"juste à l'endroit très connu "Masraf Bel Aali" en allant vers Gueltet Foum El Ayoune.C'était un Samedi 17/10/2009.Un tableau que je n'ai plus revu depuis trente ans.Nous sommes revenus une semaine après exactement le samedi 24/10/2009.Catastrophe!Aucun de ces petits poissons qui faisaient un peu l'espoir de notre belle rivière n'a survécu au déferlement outrancier de la bêtise humaine.Une crue de produits chimiques a fait le nécessaire.Une véritable CATA ECOLOGIQUE a eu raison de cet espoir tant attendu parce que ceux d'en haut , cherchant le gain facile, s'en foutent royalement de ceux qui vivent en bas,pourtant nous, ceux d'El-Kantara, nous sommes capables derefire revivrecette rivière , pour peu que chacun de nous adresse ce petit mot au ministère de l'environnement "BASTA EL-KANTARA POUR UNE RIVIERE SAINE ET PURE?POUR UNE RIVIERE OU L'ON PEUT "PECHER"
    22
    larafi
    Lundi 23 Novembre 2009 à 21:56
    A QUOI SERT A CE VENTER
    Pourquoi ce venter , la vérité,surtout ceux qui vive dans ce bled vous savez qu il n en reste que la désolation de la rive gauche a la rive droite .Il faut agir car il est presque trop tard.
    23
    larafi
    Lundi 23 Novembre 2009 à 21:59
    A QUOI SERT A CE VENTER
    Pourquoi ce venter , la vérité,surtout ceux qui vive dans ce bled vous savez qu il n en reste que la désolation de la rive gauche a la rive droite .Il faut agir car il est presque trop tard.
    24
    amrate
    Mercredi 9 Décembre 2009 à 14:19
    Bravo
    Du texte et des photos en cherchant El Kantara, mon si beau pays d'origine.Dire qu'il y a 2 ans à peine on ne trouvait presque rien. Bon courage et merci de laisser quelques bribes d'histoire à nos enfants.Cordialement
    25
    chelli fella
    Vendredi 25 Décembre 2009 à 00:06
    super
    je decouvre votre site c super merci monsieur chelli nour eddine
    26
    chelli
    Vendredi 25 Décembre 2009 à 00:10
    merci
    je suis d'el kantara et je decouvre votre site c super merci monsieur chelli noureddine de chelli fella
    27
    chelli
    Vendredi 25 Décembre 2009 à 00:12
    merci
    je suis d\'el kantara et je decouvre votre site c super merci monsieur chelli noureddine de chelli fella
    28
    CHELLI
    Vendredi 25 Décembre 2009 à 00:16
    merci
    encore plus de video monsieur chelli merci de fella chelli
    29
    Samedi 26 Décembre 2009 à 16:39
    Merci
    Ce blog n'est pas celui de M.Chelli; merci pour tous les commentaires
    30
    chelli
    Samedi 2 Janvier 2010 à 20:02
    merci
    BONNE ANNEE a tous et bon courage fella chelli
    31
    larafi
    Mercredi 6 Janvier 2010 à 22:30
    sos
    A tous ceux qui ont le pouvoir et les moyens de preserver ce patrimoine pourquoi ne pas agir maintenant avant qu il ne soit trop tard .Il n en reste que de la désolation .EL KANTARA NE MERITE PAS CE SORT.
    32
    Fay
    Mercredi 27 Janvier 2010 à 13:01
    remerciment
    C EST TRES BIEN MAIS OU SONT SES ARTISTES
    33
    chelli sif eddine
    Dimanche 7 Mars 2010 à 21:58
    non
    ne d'étruiser pas cette terre cele nous randrait amer le ciel bleu nuageux se mire dans mes yeux que de joie j'ai envie de crier pour moi c'est cela aimer et faire partie de la nature..........S
    34
    Mourad Moussa
    Mercredi 10 Mars 2010 à 00:56
    remerciment
    Assalamu alaikom,et merci devotre intérêt pour notre bellllllllllllle ville,et le grand salut à tts les Kantris,votre frère Mourad Moussa .Bon continuation,et bon courage.
    35
    abdelghafour
    Mardi 23 Mars 2010 à 15:43
    le pont
    C'est le village d'ou est originaire mon pauvre pére , qui n'a pu malheureusement "retrouvé" son village que pour y etre enterré,c'est l'année de son décés en 1967 que je m'y suis rendu ,et je dois dire que j'ai été marqué par la beauté du site....J'y suis retourné en 2004,visité ma chère tante "Tomas" et la famille, ce fut un bonheur....Je sais que j'y retournerai,ce lieue est magique....SALEM
    36
    abdelghafour
    Mardi 23 Mars 2010 à 15:46
    le pont
    C\\\'est le village d\\\'ou est originaire mon pauvre pére , qui n\\\'a pu malheureusement \\\"retrouvé\\\" son village que pour y etre enterré,c\\\'est l\\\'année de son décés en 1967 que je m\\\'y suis rendu ,et je dois dire que j\\\'ai été marqué par la beauté du site....J\\\'y suis retourné en 2004,visité ma chère tante \\\"Tomas\\\" et la famille, ce fut un bonheur....Je sais que j\\\'y retournerai,ce lieue est magique....SALEM
    37
    Lundi 26 Avril 2010 à 10:32
    visitez El Kantara
    Venez visitez mon nouveau site sur El Kantara www.elkantara-2010.tk
    38
    bouchaib
    Lundi 14 Juin 2010 à 19:12
    un bonjour à tous
    le souvenir restera parmi nous tant que le passé nous en souviendrons. Magré mes 26 ans d'absence à El-Kantara l'image de cette Oasis et de mon grand-père Amor Bouchaib et ma grand-mère Khirredine d'Aouia et fetima(Zerroug) resteront graver dans ma mémoire...
    39
    Mekdade
    Dimanche 15 Août 2010 à 13:39
    Extrait de mon livre:ma vie
    C'était le début de l'été et les dernières vacances que j'allais passer à Elkantara. Pendant trois mois,je parcourus en compagnie de mes frères et cousins toute la palmeraie pour me rassasier de ses gorges, de sa rivière et m'imprégner à jamais de sa douceur. Longtemps encore, j'allais garder en mémoire moultes détails des longues flâneries sous le bruissement des palmes et du doux murmure de l'eau qui contournait l'énorme rocher tronant juste en face de notre jardin.J'enmagasinais patiemment quantité d'images, celle de notre chevreau dont bien des touristes allemands et anglais ont admiré les couleurs, caressé le pelage et parfois pris dans les bras; celles de la cour de notre maison à El koudia avec son volumineux palmier, mais surtout son inébranlable rocher que mon père tenta vainement de dynamiter pour s'en débarrasser; celles de ma soeur Louiza, véritable louis d'or, avec son sourire à peine esquissé et son regard de feu; celles de ma mère accroupie près de sa grande meule en pierre qu'elle faisait tourner inlassablement en se massant de temps en temps le dos. C'est une partie des souvenirs d'enfance que je garde d'Elkantara dont vous essayez de ranimer la flamme. Amicalement Mostefa
    40
    Samedi 2 Avril 2011 à 14:08
    ma region
    ayssi loin que j irai tu es tjrs dans mn coeur ma region el kantara biskra batna je vous aime
    41
    Abdelaziz
    Samedi 18 Février 2012 à 10:12
    oued el hay
    Bonjour; Peut on faire quelque chose pour sauver oued el hay de sa pollution et l'on y reviendra boire comme avant ? C'est une catastrophe ! Mohamed un gantri wakal bouzarou; Biskra.
    42
    HAMDANE Abdallah
    Vendredi 14 Décembre 2012 à 18:12
    Le site d'El-Kantara est en danger
    Le doublement de la route nationale (RN3) va passer par les gorges d'El-Kantara. Cela va se traduire par la réalisation d'énormes ouvrages en béton qui vont défigurer à jamais le site d'El-Kantara mondialement célèbre par sa beauté. Il faut savoir que la route va enjamber sur une hauteur de quatre métres le pont romain, monument classé, plusieurs fois millénaire qui va ainsi être "écrasé" ou plutôt enterré et certainement ôté à la vue des passants et des touristes. L'agression que vont subir les gorges, oued el hay et le pont romain avec les travaux de doublement de la RN3 a des conséquences incommensurables. Je lance un appel urgent à tous les amoureux de la nature, les Kantris, les amoureux d'El-Kantara, à tous les gens sensés pour se mobiliser et agir afin que le doublement de la RN3 ne passe pas par les gorges. D'autres tracés sont possibles !! Exprimons notre refus et même notre colère s'il le faut contre les agressions répétées sur les gorges d'El-Kantara. Nous avons subi et nous subissons tous les jours la laideur des travaux dits de confortement des ouvrages d'art des chemins de fer qui traversent les gorges. nous avons aussi laissé construire, en aval des gorges, un pont inestétique sans harmonie aucune avec l'environnement. Ce pont, pourtant assez récent, outre sa laideur, se distingue par l'affaissement de ses parties réservées aux piétons. Ne laissons pas passer la nouvelle route par les Gorges. Un tunnel peut être percé non loin des gorges! Préservons pour les générations futures le patrimoine, outre qu'il est merveilleux et touristique est classé et protégé par la Loi.
    43
    Hamdane Abdallah
    Vendredi 14 Décembre 2012 à 20:27
    Le site d'El-Kantara est en danger
    Lire SVP dans le texte précédent : inesthétique en lieu et place de "inestétique". Désolé pour la faute de frappe.
    44
    Aissaoui
    Samedi 15 Décembre 2012 à 18:37
    Le pont
    Oui vous avez raison M.HAMDANE Abdellah.....toute la population doit se mobiliser avec le soutien des nouveaux élus de la mairie pour arrêter ce massacre qui va défigurer le beau visage de notre chère EL KANTARA
    45
    Chergui
    Lundi 17 Décembre 2012 à 10:09
    Patrimoine culturel
    Je pense qu'il faut réagir vite et sensibiliser et mobiliser en premier lieu les citoyens de la région, a travers nos représentants mais aussi à travers les associations, sur la nécessité de préserver ce patrimoine universel classé, l’existence de cette région est liée principalement à l’existence des gorges d’El kantara et qui retrace aussi bien l’histoire contemporaine mais aussi les mémoires de la résistance à la conquête et à la domination de l’empire colonial depuis son existence. Ce patrimoine n’a pas de prix et il appartient à toutes les générations actuelles et futures et le fait de regarder et contempler ce merveilleux paysage, jaillissent beaucoup de souvenirs vécus, mais aussi des histoires lues et racontées par nos ainés, particulièrement par nos grandes mamans (Allah yarhamhoum). Moi je ne suis pas contre la modernité, ni à l’amélioration du service public, bien au contraire, mais je pense qu’il doit exister une autre variante concernant le tracé du doublement de la route nationale N°3, et peut être plus intéressante pour le développement durable de toute la région concernée.
    46
    BENDIAB
    Mardi 18 Décembre 2012 à 22:21
    Le site d'El KANTARA en danger"sauver le pont"
    Bonsoir et Merci pour le sujet Si HAMDANE Abdallah, je joins ma voie à la votre pour la mobilisation et la sensibilisation rapide de la population kantris et les passionnés la nature pour arrêter cette catastrophe.
    47
    ariane
    Samedi 3 Août 2013 à 11:56
    souvenirs....
    EL KANTARA ville de mon enfance..ou j ai passe toutes mes meilleures annees entouree de mes parents ALLAH yarhamhoum mon defunt pere ARIANE belkacem etait enseignant a l ecole ou nous etions scolarises mon frere omar dit yaouyaou et moi nmeme nous habitions justa en face de l hotel Bertrand notre porte etait la limite du couvre feu si bien que chaque nuit on avait des invites retardataires ki passaient la nuit chez nous .EL KANTARA quand j y repense je revois mes deux camarades de classe ki etaient cousines chelli Myriam et chelli zoubida meriem etait la soeur de nourredine chelli et je me souviens meme du pere ...je revois aussi khalti HADDA une femme que mon pere estimait bcq et ki nous rendait visite souvent ;je me rappelle aussi de la chaleur ds les classes de fortune en fer ..EL KANTaRA j y suis retournee des dizaines de fois quand pere etait vivant helas ALLAH yarhmou wi wassaa alih.maintenant je reside en france apres avoir habite a constantine .a vous tous habitants d el Kantara je dis bonne chance...
    48
    cherif
    Mardi 17 Septembre 2013 à 14:02
    desert rose
    Si tu t'étais promené dans le jardin d'une oasis ou la multitude varié des fleurs s'énivrant de parfums de lumiéres et d'azur tu me comprendrais ,mais tu l'ignores!
    49
    ariane
    Vendredi 29 Novembre 2013 à 14:37
    el kantara mon amour
    que de promenades avec mon cher defunt pere m;ariane belkacem a oued boubiad ;aux palmeraies au village rouge aux jardins de mr cherhabil motre grand ami malgre que j ai habite plus de quarante ans a constantine je n oublierai jamais el kantara et ses vestiges ses jardins pleins de fruits de france ou je reside j envoie mon salut a tous les gantris ant
    50
    Jeudi 5 Décembre 2013 à 15:17
    article
    El Kantara : Tiɣri n ugdud Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte Ajouter aux Favoris Version imprimable Envoyer par email à un ami El Kantara : Tiɣri n ugdud Seg wasmi slan d akken aneɣlaf n tenmehla (lexdami) n baylek akked d-imḍebber n Lwilaya ṭṭfen di rray-nsen akken ad seɣlin taqentert n « El Kantara », ansi ara-iɛeddi ubrid aɣelnaw wis krad (RN3), iɣermaniyen( citoyens) n lwilaya n Biskra yeffeɣ-iten laɛqel. Seg wassen ur bedden fell-asen iceṭṭiden. Suɣen, uran, tiɣri-nsen tewweḍ ula ɣer tneɣlaft n idles akked unaɣlaf n tmerrit, acku d nitni i d- imezwura teɛna temsalt-agi icudden ɣer idles akked aktay agdudan azzayri. Deg wussan yezrin, yuzzel wawal d akken aneɣlaf n tanmehla n baylek yerra deg wawal-is, acku iban-ed d akken aneggaru-yagi mazal-it yeṭṭef di rray-is. El kantara, i wid ur tt-nessin, d yiwen wemda (oasis) id d-yezgan deg usammer n lwilaya n Biskra. El kantara d yiwen wemḍiq yettwasnen s cbaha-s akked tahuski-s, s tezdeg-ines akked imezdaɣ-is yettɛuzzun yal win ara d-yassen ɣers-en. Amda-agi d win i d-ijebden tamuɣli n waṭas n lɣaci. Ineggura-yagi usan-d u ttasen-d ula si tmura tijentaḍ. wid yesnen d acu n wazal yasɛa umkan-agi, usan-d si lebɛid, zegren-d lebḥar akken ad walin agerruj-agi i d-ǧǧan Ṛruman. Gar-asen nezmer ad d-nebder Eugène Fromentin, d amyaru arumi, i d-yerzan ɣer El Kantara deg useggas n 185ɛ. Dɣa d netta s timmad-is id d-yennan d akken El Kantara, amda-agi n wazal 1000 000 n tzantin d “tawwurt n dheb”, “Porte d’or”. Deg 1897, amyaru afransi, André Gide, ula d netta, yerza-d ɣer El Kantara, di tefsut. Ifyar yura di tallit-nni mazal-iten ɣer tura smektayen-d i telsa ussan n leɛali i yesɛedda umyaru-agi di Biskra. Zrin iseggasen, ḍefrend wiyyaḍ deffir-sen, amda-agi, neɣ tawwur n dheb akken i tt-ikenna Fromentin, s wayes ara tɛeddiḍ akken ad tawḍeḍ ɣer ṣṣeḥra, mazal-it akken yella. Agerruj-agi s wayes tettnuffux Biskra, mazal-it ittfeǧǧiǧ, tizantin ruḥen-t deg igenni, taqentart tbedd ɣef ifaden-is, ddaw-as ttezririgen waman d izedganen am nebdu am cetwa. Mi ara tɛeddiḍ syan d awezɣi ad twaliḍ tawemust n plastik tckunṭeḍ ɣer tizday neɣ tettmenṭar di lqaɛa. Imezdaɣ yal yiwen deg ubrid-is. Wid yuran amezruy nnan-d d akken El Kantara tella d tamdint n Ṛuman. Dɣa d nutni i-ineǧren abrid ger idurar akken ad yesuffeɣ ɣer ṣseḥra, d win daɣen i ttaɣen imesberdan akken ad alin ɣer usammer. D nutni daɣen i yebnan taqenṭart-nni ɣef ayeg yuzzel aṭas n wawal. Deg useggas n 1862, Napoléon III ibeddel-as akk i tqentert-agi udem-is. Acku ayen id d-yegran mazal yeṭṭef tudert. Agerruj-agi, sbedden ifassen n Rruman, ɣef-ayeg zrin-t ctawi d inebduyen, ɣef ayeg ɛeddan iseggasen d leqrun, yeṭṭef deg umkan-is ula mgal znazel. Iɣermaniyen n lwilaya n Biskra akk d wid yerzan ɣer El Kantara, wid iɛecqen later, ssaramen d akken aneɣlaf n lexdami n baylek ad yerr aḍar ɣef rray-is, ad yessemnaɛ agerruj-agi yallan d aktay agdudan deg usgrireb akked uhuddu
    51
    mekdade
    Mercredi 6 Août 2014 à 15:06
    Le pont
    Nos décideurs ont-ils quelque sensibilité, une âme? Ensevelir( oui, ensevelir puisque on ne le verra plus) un vieux pont dans un site de renom, relève de la folie. Et tout ça pour ne pas faire un tunnel et économiser quelques milliards, alors que tant d'argent est jeté à tout vent.Une partie infime des pots de vin et des fuites de capitaux vers l'étranger aurait largement couvert un projet répondant à la raison. Oui, il ne faut pas baisser les bras.Un ensemble de petits cris équivaut à un hurlement difficile à ignorer.
    52
    mekdade
    Jeudi 14 Août 2014 à 07:08
    Pollution de Oued el hay
    Oui, Abdelaziz, c'est seulement la volonté qui fait défaut. Alors qu'on consacre des enveloppes mirobolantes pour construire des bâtiments administratifs sans commune mesure avec les besoins, on rechigne à investir dans la lutte contre la pollution. Une station d'épuration moyenne suffirait pour El kantara. Son fonctionnement ne couterait rien à la collectivité, puisque les dépôts recyclés seraient commercialisés sous forme d'engrais, comme ça se pratique en France et sûrement dans beaucoup d'autres pays aussi, soucieux du bien être de leurs citoyens. En fin de parcours, l'eau est pure. Elle peut rejoindre l'oued sans nuire à la faune et à la flore. Quand on veut, on peut.
    53
    mekdade
    Samedi 23 Mai 2015 à 18:49

    Pour Hamdane qui s'inquiète pour le site des gorges, j'ai écrit une fiction. La voici:

    Voyage à travers le temps

    - Vous croyez que nous y serons dans la journée? s'enquiert le passager du fond de son carrosse.

    - Oui, Majesté, dans peu de temps, nous devrions apercevoir la montagne, répond l'écuyer qui chevauche à côté de l'attelage.

    - La première fois que je me suis rendu à ce site, il me semble que j'ai mis plus de temps pour y arriver.

    - Possible, mais lors de la première visite, toute une armée accompagnait Sa Majesté.

    - Une armée. Une armée certes, mais dont le rôle était de bâtir et non asservir. Ce que ne semblaient pas comprendre Pélissier et même Mac Mahon qui lui avait succédé. Quel malheur que ces deux- là n'aient pas compris que l'Algérie n'était pas territoire vacant, mais un grand royaume.

    - Sa Majesté semble mieux comprendre ce peuple

    - Et comment! Ce sont des gens courageux et très fiers; traiter avec eux valait mieux qu'essayer de les dominer. Plutôt que les combattre, tout aurait dû être fait pour améliorer leur bien être.

    - Nous approchons, Majesté. Le défilé est en vue.

    - Je languis d'y être pour me détendre. La fraicheur et la sérénité qu'on y ressent, vont me délasser.

    - Où devons-nous nous arrêter, Majesté?

    - Mais aux gorges... aux gorges, voyons!

    Peu de temps après, le carrosse s'immobilise, et l'ecuyer ouvre la porte, puis déploie le marche-pied. L'Empereur met pied à terre et, loin de s'étirer pour se détendre, s'écrie;

    - Mais où est passé le pont?

    - Je ne peux vous éclairer, Majesté. Ce n'est qu'au-jourd'hui que je découvre ces lieux.

    - Mais moi, je me souviens très bien de ce pont! ma légion a longtemps œuvré ici pour le rendre praticable!

    Pendant ce temps, le cocher, lui, pour se dégourdir les jambes, va et vient, s'arrêtant de temps à autre pour lever les yeux vers les pics majestueux surplombant la rivière. Un faucon pèlerin qui fond sur un pigeon, attire son attention. Il le suit du regard, et c'est à cet instant qu'il aperçoit le pont. Il hèle sans tarder l'écuyer et lui fait signe de se pencher vers le vide. Ce que celui-ci fait sans attendre..

     

    - Le pont est là-dessous, Majesté, crie t-il.

     

    L'Empereur s'approche à son tour du parapet et s'exclame aussitôt:

     

    - Mais...quelle idée de le cacher à la vue! Et encore, ce n'est pas seulement mon pont mais tout le site qui a été écorché pour assoir un vulgaire viaduc. Il faut être fou pour oser pareil outrage! Mais d'où viennent donc

     

    les gens qui ont commis ce forfait?

     

    - Avec le respect que je dois à Sa Majesté, je lui dirais qu'ils viennent d'un certain royaume dont il jugeait les habitants courageux et fiers, il y a tout juste un instant.

     

    - Mais est-ce le peuple qui a décidé cela? C'est plutôt quelqu'écervelé qui est à l'origine de l'initiative. Quand je pense à ce qu'ont enduré les Romains pour tailler et monter toutes ces pierres, j'enrage. Et que dire de mes légions qui avaient poursuivi avec abnégation la tâche?

     

    - Je comprends votre colère, Majesté. Moi aussi, je suis choqué .

     

    - Gide que j'ai rencontré après ma mort, l'aurait été sûrement plus q ue vous, lui qui, en passant par là, estimait avoir découvert un coin de paradis

     

    - J'ajouterais, si Sa majesté me le permettait, que ce n'est pas le seul à avoir apprécié ces lieux. Beaucoup de peintres ont immortalisé ces gorges dans leurs œu-

     

    vres.

     

    - C'est vrai, Fromentin, Girardet, Delahogue, Alaux et Huguet m'ont appris que comme tant d'autres peintres, ils ont usé leurs pinceaux dans ce site aussi pittoresque qu'attrayant.

     

    - Sa Majesté peut elle daigner m'informer sur ce qu'elle compte faire, maintenant..

     

    - Je veux...

     

    A cet instant, arrive un convoi toutes sirènes hurlantes. Un homme se dandinant comme coq fier de ses grands ergots, s'approche du carrosse.

     

    - Que signifient ces accoutrements? Dégagez vite votre carriole du passage, personne ne doit rester ici, faitil, joignant la parole à un geste dédaigneux.

     

    - Mais qui est-il pour s'adresser aussi insolemment à un empereur? s'offusque Napoléon en s'adressant à son écuyer.

     

    - Et pour quelle raison devrions- nous quitter ces lieux? ose demander ce dernier.

     

    - Inauguration...inauguration...circulez, s'emporte le reponsable du convoi.

     

    - Il dit que nous ne pouvons pas rester ici, Majesté.

     

    - Sous mon règne tous les gens, qu'ils fussent riches ou pauvres, se déplaçaient librement.

     

    - C'est vrai, Majesté, mais le monde a changé, depuis.

     

    - Se peut-il qu'il y ait homme plus puissant qu'un roi ou un empereur pour se permettre d'agir de la sorte? s'écrie Napoléon.

     

    - Non, Majesté, mais il s'agit peut-être d'un pouvoir nouveau et plus que puissant.

     

    - Et par quel miracle s'est-il vu octroyer un titre...enfin une puissance supérieure à la mienne?

     

    - Le miracle tient de la seule volonté d'un homme, Majesté. Seul un autre miracle, mais cette fois divin, peut redonner aux gorges leur aspect d'avant.

     

    - Ah! si ce Dieu auquel vous faites allusion, voulait m'accorder un pouvoir, même éphémère, je ferais disparaître à jamais toutes ces masses de béton, et on ne verrait plus que les gorges avec leur pont, lance l'Empereur, les bras tendus vers le ciel, puis il rejoint son carrosse.

     

    L'attelage s'ébranle, et voilà que j'ouvre les yeux. J'avais rêvé que Napoléon III, faisant fi des siècles, était revenu à El kantara, comme s'il présentait la menace qui pèse sur les gorges et leur vieux pont.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ète pour le site des gorges, j'ai écrit une fiction, la voici:

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :