• Le traître

    Le traître
    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>O notre compagnon d'antan
    Inséparables, nous étions.
    La candeur berçait notre enfance
    Et la gaieté nous enveloppait avec élégance
    Rien ne semblait pouvoir
    Troubler cette sérénité ou la déchoir.
    <o:p> </o:p>O notre compagnon d'antan
    Pourquoi le noir a-t- remplacé le blanc ?
    Et pourquoi la clarté de notre ciel
    Fût soudainement blêmi par le gris ?
    Et notre climat rempli de fiel.
    Pourquoi tu nous as trahi ?
    <o:p> </o:p>O notre compagnon d'antan
    Sans nulles tergiversation,
    Traître tu es devenu
    Et de notre confiance, tu t'es abstenu.
    Avec hâte, tu nous as dénoncé.
    Et la récompense tu as vite encaissé.     
    <o:p> </o:p>O notre compagnon d'antan
    Tu t'es forgé à présent
    Une réputation de judas des temps modernes
    Qui a fait de la trahison une lanterne.
    Lui éclairant les chemins ténébreux
    De la supercherie et des coups foireux.
    <o:p> </o:p>O notre compagnon d'antan
    Traître tu étais, traître tu es, traître tu le seras
    Des plaintes d'autrui et de leurs gémissements
    Tu t'enrichiras.
    Et les alléchants gains
    Tu convoiteras sans quelconque dédain.    
    <o:p> </o:p>O notre ennemi d'antan
    Prends garde à toi odieux chenapan
    Car ce que tu as semé, tu le récolteras
    Et le plus grand châtiment tu goûteras.
    Dans un profond abîme, on te précipitera, traître.
    Et tout le monde ravi vociférera : « Traître, traître, traître »  

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 9 Août 2007 à 15:18
    waw
    Quel merveilleux poème mon ami ... si beau et plein de haine mon ami ... Je l'admire, j'ai de la peine mon ami ... Il faut que je le comprenne mon ami.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :