• En hommage au poète irakien Ahmed Matar


    votre commentaire

  • 2 commentaires

  • votre commentaire
  • Femme

     

    Tu es ma mère,

    Tu es ma sœur

    Ou tu es ma femme…

    Tu es ma voisine

    Ou tu es une inconnue…

    Tu es une Aïcha

    Ou une Marie…

     

    Comment pourrai-je t’outrager

    Te maltraiter,

    Ou te négliger ?

     

    Tu es ma mère,

    Je suis le fruit béni de tes entrailles

    Moi ! Ta progéniture

    Pourrai-je te causer du mal ?

    Source fertile de douceur

    Toi ! Ma génitrice ?

     

    Tu es ma mère,

    Tu es ma sœur

    Ou tu es ma femme…

    Tu es ma voisine

    Ou tu es une inconnue…

    Tu es une Aïcha

    Ou une Marie

     

    Descendante d’Eve la Sainte:

    Mère vénérée  de toute l’humanité

    Comment pourrai-je moi l’homme

    Te causer des préjudices ?

     

    Toi ma femme adorée

    Celle que j’ai choisie

    Pour le meilleur et pour le pire

    Avec qui j’ai partagé

    Toute ma vie

    Toi ma femme chérie

    Mère de mes enfants

    Pourrai-je moi l’homme

    T’humilier, te rabaisser 

    Toi, la perle qui émaille

    Ma pauvre existence?

     

    Tu es ma mère,

    Tu es ma sœur

    Ou tu es ma femme…

    Tu es ma voisine

    Ou tu es une inconnue…

    Tu es une Aïcha

    Ou une Marie

     

    Mon égard envers toi

    Défie les astres

    Et surpasse les montagnes

    O Femme, women, امرأة


    6 commentaires

  • votre commentaire